Les maladies inflammatoires chroniques de l'Intestin

 Table des matières

  1. La maladie de Crohn
    1. Causes
    2. Symptômes
    3. Diagnostic
    4. Traitement

  2. La Recto-Colite Hémorragique (RCH)  
    1. Causes
    2. Symptômes
    3. Diagnostic
    4. Traitement

Prévalence des MICI :

Dans le monde, 2,5 millions de personnes souffrent de MICI. En France 120 000 personnes sont atteintes de la maladie de Crohn et 80 000 de rectocolite hémorragique avec environ 5 000 nouveaux cas par an. Les signes de la maladie débutent majoritairement entre 20 et 40 ans. Malgré leur fréquence, elles restent encore trop largement méconnues.

Les symptômes :

Ces deux pathologies se caractérisent par des lésions du tube digestif évoluant par poussées alternant avec des phases de rémission. La rectocolite hémorragique se différencie de la maladie de Crohn de par sa localisation toujours au niveau du rectum et du côlon. La maladie de Crohn quant à elle peut toucher l'intégralité du tube digestif, de la bouche à l'anus. Ces deux maladies peuvent présenter également des manifestations extra-digestives: douleurs articulaires, aphtes, lésions de la peau, troubles oculaires...

Les traitements :

Les traitement actuellement proposés ne permettent pas de guérir complètement ces maladies. Ils permettent cependant une amélioration de la qualité de vie d'une majorité de patients.

La maladie de Crohn

Causes :

Elles sont encore inconnues à ce jour. La recherche a cependant découvert plusieurs facteurs mis en cause dans cette affection :
_Un facteur génétique de prédisposition à la maladie.
_Des anomalies du système immunitaire intestinal.
_Un facteur alimentaire souvent évoqué mais jamais confirmé.
_Des facteurs environnementaux comme un agent infectieux, viral ou bactérien ainsi que le rôle nocif du tabac.

Symptômes :

Les manifestations cliniques de la maladie de Crohn dépendent de sa localisation sur les différents segments du tube digestif (intestin grêle, côlon, rectum, anus...) :
_Douleurs abdominales, diarrhée avec ou sans émissions sanglantes.
_Fatigue (asthénie).
_Manque d'appétit (anorexie), amaigrissement.
_Fièvre.
_Manifestations extra-intestinales: articulaires (arthrite), cutanées ou oculaires.

Diagnostic :

Le diagnostic repose sur un ensemble d'arguments cliniques et paracliniques. Aucun test ne permet à lui seul d'affirmer le diagnostic :
_Une prise de sang à la recherche de signes d'inflammation et d'anémie.
_Des examens radiographiques et/ou endoscopiques pour examiner l'étendue des lésions.

Traitement :

Le traitement médical a pour objectif la guérison de la poussée et la maintien de la rémission :
_Les principaux médicaments utilisés sont les salicylés et les corticoïdes.
_Des traitement anti-infectieux peuvent également être utilisés en particulier pour les atteintes anales.
_La chirurgie est nécessaire quand le traitement médical n'est pas efficace ou quand survient une complication.

La Recto-Colite Hémorragique (RCH)

On distingue schématiquement trois types de RCH selon l'extension des lésions au niveau du côlon :
_Les RCH distales (60%) atteignant le rectum et le sigmoïde (recto-sigmoïde).
_Les RCH pancoliques (15%) atteignant le rectum et la totalité du côlon.
_Les formes intermédiaires (25%) entre les formes distales et pancoliques.

Causes :

Elles restent actuellement inconnues. Plusieurs facteurs sont cependant impliqués dans la survenue de la maladie :
_Un facteur génétique.
_Des facteurs environnementaux.
_Des anomalies du système immunitaire.

La RCH n'est pas contagieuse, il n'y a pas de transmission directe d'un individu à l'autre.

Symptômes :

Les principales manifestations sont intestinales :

  • Emissions de sang rouge dans les selles parfois associées de glaires.
  • Faux besoins, douleurs rectales sans diarrhée.
  • Douleurs abdominales.
  • Fièvre.
  • Amaigrissement.

Parfois certaines poussées peuvent s'accompagner de manifestations extra-intestinales : articulaires, cutanées, oculaires, hépatiques.

Diagnostic :

Le diagnostic repose sur un ensemble d'arguments clinique et paracliniques. Aucun test ne permet à lui seul d'affirmer le diagnostic :
_Examen du côlon par endoscopie (coloscopie, rectoscopie).
_Prélèvement de la muqueuse lors de l'endoscopie.

Traitement :

Il n'existe pas de traitement médical permettant une guérison définitive. Le traitement a pour objectif la guérison de la poussée :

  • Les principaux médicaments utilisés sont la salazopyrine (et ses dérivés) et les corticoïdes.
  • La chirurgie est nécessaire dans les formes graves ou dans les formes chroniques, invalidantes, rebelles au traitement médical.
Comments