Les troubles gastriques

 Table des matières

  1. La dyspepsie

  2. Le reflux gastro-œsophagien (RGO)  

  3. L'ulcère gastrique et duodénal

La dyspepsie

La dyspepsie correspond à un ensemble de sensations de digestion difficile après les repas dans la région supérieure de l'abdomen (l'épigastre).
Les symptômes : pesanteur après les repas, nausées ou vomissements, aérophagie, éructations, sont le plus souvent calmés par la prise d'aliments.
Pathologie souvent bénigne, elle peut cependant parfois être la conséquence d'un véritable dysfonctionnement de l'estomac.
Des repas trop copieux, trop riches, pris de manière trop rapide, ainsi que le stress et le tabac, sont des facteurs déclencheurs du syndrome.

Le reflux gastro-œsophagien (RGO)

Le reflux gastro-œsophagien correspond à une remontée anormale du contenu acide de l'estomac dans l'œsophage.
Le principal symptôme, après les repas, est une brûlure ressentie derrière le sternum (pyrosis) qui part de l'estomac et remonte jusqu'à la gorge.
Les causes peuvent être diverses: une acidité importante de l'estomac, une pression abdominale importante (vêtements trop serrés, grossesse...), certains médicaments et aliments (bêtabloquants, nicotine, caféine, épices...).
Une dysphagie peut traduire ou entraîner sur le long terme des lésions inflammatoires ou ulcéreuses de la muqueuse œsophagienne (une œsophagite peptique).

L'ulcère gastrique et duodénal

L'ulcère gastrique se forme dans l'estomac et l'ulcère duodénal se forme dans la première partie de l'intestin grêle (le duodénum).
L'ulcère est une sorte de plaie, qui peut être superficielle ou profonde. Il s'accompagne généralement d'inflammation et de douleurs qui se manifestent de façon intermittente par des sensations de crampes à distance des repas (2 à 3 heures plus tard). Ces douleurs sont calmées par la prise d'aliments. L'ulcère évolue par crises avec des périodes d'accalmie.
Certains facteurs comme l'hérédité, le stress, l'anxiété ou la prise de médicaments anti-inflammatoires contribuent à l'apparition d'ulcères. En outre, le rôle d'une bactérie, Helicobacter Pylori a été mis en évidence dans le processus inflammatoire chronique de la muqueuse protectrice de l'estomac.

Traitements en l'absence de maladies organiques :

  • les antiacides : pour neutraliser l'acidité gastrique de façon rapide mais limitée dans le temps. Attention, les antiacides doivent être pris à distance des repas et de la prise de médicaments car ils en diminuent l'absorption.
  • Les pansements gastro-duodénaux : pour protéger la muqueuse de l'acide ou des substances irritantes.
  • Les anti-sécrétoires :pour bloquer la sécrétion acide de l'estomac.
  • Les antibiotiques : en cas de présence d'Helicobacter Pylori.
  • Les antispasmodiques : pour faire disparaître les crampes douloureuses.
  • Les cholagogues : pour augmenter la sécrétion biliaire et favoriser la digestion.
Comments