Thérapies psychologiques


Cette rubrique vous présente les différentes thérapies existantes pouvant vous aider à affronter la maladie.

Les professionnels

Les psychiatres

Les psychiatres sont des médecins ayant suivi une formation en psychiatrie (bac+10). A ce titre ils sont les seuls à pouvoir prescrire des médicaments et leurs consultations sont remboursées.

Les psychologues

Les psychologues ont suivi une formation universitaire en psychologie (bac+5). Les consultations de praticiens exerçant en cabinet privé ne sont pas remboursées par la Sécurité Sociale, mais peuvent parfois être prises en charge par certaines mutuelles. Les consultations auprès de psychologues exerçant au sein d'institutions (écoles, entreprises, CMP...) sont gratuites.

Les Centres Médico-Psychologiques (CMP)

Les Centres Médico-Psychologiques ont l'avantage de rassembler une équipe pluridisciplinaire composée de psychiatres, psychologues, infirmiers, assistantes sociales... Rattachés aux hôpitaux, les consultations et soins dispensés y sont gratuits. Les délais d'attente avant d'obtenir un premier RDV sont souvent très longs, de l'ordre de plusieurs mois. De plus les CMP accueillent en priorité les patients souffrant de pathologies lourdes.

La Thérapie Comportementale et Cognitive (TCC)

Cette thérapie est particulièrement indiquée dans le traitement des phobies et des troubles obsessionnels compulsifs. Son but est de modifier les comportements et les cognitions des patients aux prises avec ce genre de troubles. Généralement brève (une vingtaine de séance peut suffire), elle est considérée comme très efficace.

Comment fonctionne la TCC?

Au cours d'une TCC, le thérapeute s'intéresse à la fois au comportement anormal du patient mais également à la partie cognitive associée à ce comportement, c'est à dire son processus de pensée.
Dans le cadre d'une phobie, un événement banal entraîne des réactions inadaptées et démesurées. Ces comportements résultent d'un apprentissage dont le sujet a rarement conscience, qu'il soit le fait de son éducation ou d'un traumatisme antérieur. Face à l'objet de sa peur, la mémoire du phobique entre la première en jeu, assimilant immédiatement l'objet à un danger et court-circuitant la pensée rationnelle.
La TCC propose de modifier les croyances et l'imagerie mentale, permettant l'acquisition de nouveaux comportements.

Comment se déroulent les séances?

La TCC est une thérapie active, basée sur des objectifs précis et mesurables. Elle utilise une technique que l'on nomme la désensibilisation qui se fait de manière progressive, de façon à ne pas confronter de façon violente le patient à sa peur.
Dans un premier temps, le patient établit une liste des situations anxiogènes qu'il a tendance à éviter. Il lui est également demandé d'analyser les pensées intrusives qui l'assaillent lorsqu'il s'y trouve confronté. Des mises en situation sont alors planifiées, elles consistent à exposer progressivement le patient aux situations sources d'angoisse, jusqu'à ce qu'il réussisse à contrôler son anxiété.
En parallèle, le travail au niveau des cognitions amène le patient à observer ses différentes pensées et à les modifier. Ses rituels de réassurance et idées obsédantes sont analysés, l'irrationalité de ses croyances mise en évidence. C'est ce travail qui rend les mises en situation envisageables.

Où trouver un professionnel?

La rubrique "contact" du site de l'AFTCC recense les professionnels formés à la TCC par région:
http://www.aftcc.org/membres_carte.php

La psychanalyse

La psychanalyse est une thérapie longue, qui se déroule sur plusieurs années. Si sa finalité est de soigner un symptôme, son but premier est d'en découvrir les causes et la signification.

Elle demande un gros investissement personnel, que ce soit en termes d'assiduité, d'introspection, et parfois de coût financier. Le rythme des consultations et leur coût est discuté avec le praticien avant d'initier la thérapie.

Comment fonctionne la psychanalyse?

La psychanalyse se présente comme une méthode d'investigation des processus psychiques inconscients.

Selon Freud, l'inconscient est le siège des pulsions innées, des désirs et des souvenirs refoulés; il s'agit d'une entité psychique sur laquelle on n'a aucune prise, mais que l'on peut tenter de comprendre. L'inconscient nous "parle" à travers les rêves, les actes manqués, les lapsus… Mais également de manière plus brutale par le biais des névroses et des maladies psychosomatiques, quand l'opposition entre choix conscients et désirs inconscients devient trop forte.

Le rôle du thérapeute est de repérer les manifestations de l'inconscient, des plus évidentes aux plus imperceptibles, d'en faire prendre conscience au patient et de l'aider à en décoder le sens.

La psychanalyse offre au patient la capacité d'identifier les sources de son angoisse, et ainsi permet de mieux vivre avec elle. On ne peut pas parler de "guérison" car l'inconscient continuera à s'exprimer, mais le patient aura développé des facultés d'écoute et de compréhension qui lui permettront de gérer les crises de l'existence.

Comment se déroulent les séances?

Le patient est généralement allongé sur un divan, le psychanalyste assis hors de sa vue. Ces conditions permettent au patient d'être plus détendu et de parler librement, sans être tenté d'interpréter les gestes et regards du praticien. Selon le principe de la "libre association", le patient raconte ce qui lui passe par la tête, sans chercher à se censurer ou contrôler son discours, que ses pensées lui paraissent incohérentes, sans intérêt, ridicules… Un travail est également effectué sur les rêves.

Si l'épreuve du divan gêne le patient, la thérapie peut être initiée en face-à-face, jusqu'à ce que le patient se sente prêt.

La psychothérapie verbale

La psychothérapie verbale (ou psychothérapie d'inspiration analytique) est la thérapie la plus courante. Sa finalité reste la même que celle de la psychanalyse, bien qu'elle soit moins contraignante sur la durée.

Comment fonctionne la psychothérapie verbale ?

Cette thérapie se présente comme une réponse aux difficultés psychologiques que peuvent rencontrer des personnes à un moment donné de leur existence, le but étant d'exprimer et de reconnaître ces difficultés et tenter de les surmonter.
Les cures sont généralement brèves, d'une durée de quelques mois à un an.

Comment se déroulent les séances ?

A la différence de la psychanalyse, le patient et le thérapeute sont assis face-à-face. Le patient exprime ses problèmes et angoisses; le thérapeute joue un rôle actif, posant des questions et apportant des éléments de réponses.

Les autres thérapies psychologiques

Au côté des thérapies classiques, il existe une multitude de thérapies alternatives. Parmi les plus connues on trouve : l'hypnose, l'EMDR, la programmation neuro-linguistique (PNL)...
Le recul manque encore cependant pour évaluer l'efficacité de ces thérapies dans le traitement de la colopathie et de la laxophobie.

Comments